Formation doctorale

Durabilité économique et écologique de l'exploitation forestière pour la production de bois d'œuvre et pour le stockage du carbone en Amazonie.

Thèse soutenue le 18-06-2010

Formation 

Fonctions actuelles

Chercheur en sylviculture tropicale et dynamique forestière
Embrapa Amazônia Oriental - Belem

Projet de thèse

Durabilité économique et écologique de l'exploitation forestière pour la production de bois d'œuvre et pour le stockage du carbone en Amazonie

Résumé

Cette étude a pour principal objectif d'évaluer la durabilité écologique et économique d'une exploitation forestière sélective dans le contexte amazonien. Deux sites ont été choisis : 1)le dispositif de Paracou en Guyane française sur lequel la dynamique forestière est suivie depuis 1984; 2) la forêt gérée par la société Cikel Brasil Verde, située au Pará, Brésil, offrant des données sur l'impact de l'exploitation et ses coûts et ses recettes. Premièrement, ce travail a consisté à améliorer le simulateur de la dynamique forestière Selva. 11 modèles spécifiques aux processus de mortalité (5 modèles) et de recrutement (6) ont été élaborés. Les processus de mortalité sur pied et de formation de chablis ont été clairement identifiés, leurs modèles utilisent respectivement des variables biologiques de l'arbre et des variables descriptives du peuplement. 6 modèles de recrutement ont été élaborés en fonction du comportement des espèces après exploitation. Des variables décrivant la structure et la composition floristique du peuplement ont permis de modéliser le recrutement de 30 espèces, principalement des pionnières ou héliophiles. L'incorporation de ces modèles a permis d'intégrer 92 stratégies de vie dans le simulateur. La forêt virtuelle générée montre une structure et une diversité spécifique proches d'une forêt primaire. Par contre, le modèle surestime la participation des espèces héliophiles et pionnières. Dans le cadre de la législation brésilienne préconisant des cycles de 30ans, la simulation montre qu'il est possible d'exploiter 4 tiges/ha/cycle en maintenant une surface terrière 20% inférieure à l'originale. Si l'exploitation forestière engendre des bénéfices variant entre 147 et 239 US$/ha/an, la déforestation produit des bénéfices légèrement supérieurs (295 US$/ha/an). Un schéma de compensation financière de changement d'un système émetteur de carbone (déforestation) pour un autre neutre en carbone (exploitation forestière) représenterait un coût d'abattement de la tonne du carbone supérieur à US$ 10.

Soutenance

Thèse soutenue le 18 juin 2010 devant le jury suivant :

  • Plinio SIST,  CIRAD, Directeur de thèse
  • Sylvie GOURLET - FLEURY,  CIRAD, Co-Directrice de thèse
  • Joberto VELOSO DE FREITAS,  SFB, Rapporteur
  • Benoit COURBAUD, Cemagref,  Rapporteur
  • Alain KARSENTY,  CIRAD, Examinateur
  • Stéphane TRAISSAC,  AgroParisTech-Engref Kourou, Examinateur

Contact


UFR G-ENV — AgroParisTech

Centre de Montpellier
648 rue Jean-François Breton
BP 44494
34090 Montpellier Cedex 5
France