Une political ecology des cédraies du moyen Atlas marocain : jeux politiques, pratiques et dynamiques socio-écologiques.

Thèse soutenue le 28-10-2015

Formation 

École Normale Supérieure de Paris.

Fonctions actuelles

Projet de thèse

Dynamique des écosystèmes forestiers de cèdres dans le moyen Atlas marocain: trajectoires écologiques et évolution des demandes sociétales

Laboratoires d'accueil

  • Équipe GEEFT AgroParisTech Montpellier
  • Centre de bio-archéologie et d'écologie à Montpellier (UMR CNRS 5059)
  • Faculté de lettres et sciences humaines de Rabat (Maroc)

Direction :

  • Christelle Hély (EPHE/CBAE)
  • Mohammed Aderghal (Faculté de lettres et sciences humaines de Rabat)

Comité de pilotage (à compléter) :

  • Pierre-Marie Aubert (AgroParisTech/GEEFT)
  • Franck Richard

École doctorale:

ABIES, AgroParisTech

Résumé

Les écosytèmes méditerranéens sont connus pour leur forte biodiversité qui (paradoxalement) a été maintenue et favorisée par une anthropisation ancienne des milieux. Se distinguent alors des dynamiques très différentes selon la rive étudiée. Au Nord, la déprise agricole mène à un enfrichement des espaces ouverts. Au Sud la croissance démographique et la paupérisation des populations mène à une exploitation toujours plus intense des écosystèmes forestiers et parfois même à leur régression, voire à leur disparition.

Mon travail se focalise sur les cédraies du moyen Atlas marocain, qui constituent les plus grands massifs forestiers d'Afrique du Nord et sont considérées par de nombreux acteurs comme étant sévèrement menacées. La zone a subi au cours du vingtième siècle des changements sociétaux importants, qui se répercutent sur la forêt. Mon étude vise à concilier les sciences sociales et l'écologie pour comprendre au mieux l'état d'un socio-écosystème en mutation. Il s'agit d'une part d'étudier quel est l'impact des pratiques présentes et passées vis à vis de celui des conditions environnementales sur les écosystèmes forestiers de cédraies, en particulier sur leur régénération et leurs dynamiques. Par ailleurs, l'état de la cédraie en tant que ressource aura des impacts directs sur la société voisine, et j'espère par conséquent pouvoir cerner dans un travail prospectif les dynamiques possibles de ce socio-écosystème.

Soutenance

Jury composé de :

  • Mme Christelle HÉLY, Directrice d'études, Institut des Sciences de l'Évolution - Montpellier, Directrice de thèse, École Pratique des Hautes Études
  • M. Mohammed ADERGHAL, Professeur, Directeur de thèse, Faculté de Lettres et Sciences Humaines, Université Mohammed V - Rabat
  • M. Christian KULL, Professeur, Institut Géographie et Durabilité, Rapporteur, Université de Lausanne
  • M. Mohammed MAHDI, Professeur, École Nationale d'Agriculture - Meknès Rapporteur, M. Jacques BLONDEL, Directeur de recherche émérite, Examinateur
  • Centre d'Écologie Fonctionnelle et Évolutive, CNRS, M. Mohammed SABIR, Professeur, École Nationale Forestière d'Ingénieurs - Salé Examinateur
  • M. Pierre-Marie AUBERT, Chercheur, Invité, Institut du Développement Durable et des Relations Internationales - Paris
  • M. Driss CHEHHOU, Professeur habilité, Invité, Faculté de Lettres et Sciences Humaines, Université Mohammed V - Rabat

Contact


UFR G-ENV — AgroParisTech

Centre de Montpellier
648 rue Jean-François Breton
BP 44494
34090 Montpellier Cedex 5
France